La grande simulation américaine

La vie, ce gigantesque jeu de rôle

  • Photographie: TORSO

L’hypothèse de simulation veut que la réalité observable ne soit pas forcément «réelle». Nous serions les personnages d’un MMORPG, les acteurs du magnum opus d’un grand auteur extra-terrestre. Avec les percées réalisées dans le domaine de l’informatique quantique, cette théorie née il y a quelques dizaines d’années semble de plus en plus valable. Dans le podcast de septembre de Joe Rogan, Elon Musk a déclaré que nous vivons «fort probablement dans une simulation», et des informaticiens et des physiciens continuent de chercher la preuve d’un bogue dans le programme qui l’exécute.

Cette lecture de l’histoire fait de chacun de nous la vedette du film de notre vie, l’avatar du scénario qui nous est destiné. Si nous existons candidement dans un jeu vidéo, sans voir la différence, la vérité est-elle importante? Notre existence physique est de plus en plus numérique et la prochaine génération passera vraisemblablement l’essentiel de sa vie en ligne.

Ici TORSO documente le quotidien de la simulation en banlieue américaine. Un premier amour, les courses au marché local, une journée à la piscine, l’irréelle réalité d’une jeunesse candide à la mode, vivant sa vie comme elle l’entend, dans la simulation. Après tout, nous acceptons la réalité du monde tel qu’elle nous apparaît. C’est aussi simple que ça.

Le modèle porte pull GmbH et bottes Y/Project.

Le modèle (gauche) porte chemise Xander Zhou. Le modèle (droite) porte t-shirt Comme des Garçons.

Le modèle porte chemise GmbH et pantalons GmbH.

Le modèle porte chemise Telfar.

  • Photographie: TORSO
  • Coiffure: Kazu Katahira
  • Maquillage: Yui Ishibashi
  • Assistance photo: Scott Surman
  • Assistance à la production: Oliver Agger
  • Modèles: Dasha Nekrasova, Raye Vince Pelegrin, Rollie, Bobbynice, Tess Sahara, Adaeze, Alexandre D’Aquino, Charlie Nishimura
  • Remerciements spéciaux à: Ruth Gruca, CALA