Courtepointes conceptuelles avec Calvin Klein 205W39NYC, Eckhaus Latta et Junya Watanabe

Un art ancestral remis au goût du jour

  • Texte: Rebecca Storm
  • Photographie: Rebecca Storm

Sewing two pieces together is also giving them a new meaning. Everything depends on its parts, and the parties determine everything. The parades of the Fall-Winter 2017 season have explored the art of quilting from every angle. However, relaying this art to the simple rank of trend would overshadow its rich history - just as colorful and varied as the pieces it has generated.

Plus qu’une simple technique de couture, la courtepointe a aussi des ramifications métaphoriques variées. Des retailles patiemment assemblées par nos grands-mères à la mosaïque d’images s’étalant sur votre appli préférée, la chronologie de la courtepointe est elle-même constituée de pièces hétéroclites raboutées les unes aux autres.

Bien que la première référence qui nous vienne en tête soit l’image d’une courtepointe posée au bout du lit de vos grands-parents, cet art se décline en de multiples itérations. Au Moyen-Âge, les armures étaient souvent renforcées à l’aide d’une doublure constituée de matériaux assemblés en patchwork, procurant aux guerriers un sentiment de protection semblable à celle que l’on ressent aujourd’hui en s’enveloppant dans une courtepointe douillette. Eckhaus Latta a par ailleurs célébré cette beauté réconfortante et fragmentée avec sa jupe « couverture de bébé », introduisant cet art ancestral au cœur du royaume commercial. Junya Watanabe y a aussi rendu un vibrant hommage en lançant sa collection de vêtements de plein air façon patchwork.

Fabriquée par la main de l’homme, chaque courtepointe est unique par nature. Mais quel sens l’art du patchwork revêt-il dans un contexte de luxe? Que se passe-t-il quand l’individualité rencontre l’ubiquité?

Un peu comme pour les séries de films à succès, quand on introduit une forme de sérialité dans quelque chose qui n’y était intrinsèquement pas destiné, le produit s’adapte au contexte et le dilue simultanément. Le patchwork s’agence avec tout, parce qu’il ne s’agence à rien. Même dans l’univers de la production de masse, il demeure un fier ambassadeur de la culture DIY et de la modestie « fait maison ».

En vedette sur cette image : Bottes Vetements .

Les bottes à talon en forme de briquet de Vetements ont ravivé une ferveur Marcel Duchamp-esque dans le monde du design. Ils en remettent avec la botte à talon en forme de surligneur, fusionnant une silhouette en cuir classique à un banal objet du quotidien pour en faire émerger une forme de patchwork conceptuel. Personne ne s’arrache normalement ce genre de fournitures de bureau, mais la combinaison de ces deux objets disparates a généré une valeur ajoutée inédite.

With button-down shirts and metal-clad boots, Raf Simons' first collection for [Calvin Klein 205W39NYC] (https://www.ssense.com/en-ca/women/designers/calvin-klein-205w39nyc) was a morbid ode to Americana. Through the improbable marriage of plastic and faux fur, Simon is judiciously assembled into a scholarly patchwork, borrowing from the voyeuristic and intimate aspect of transparency and glamor of a fur coat. Free from the assumption that all of these materials should necessarily be sewn together, these unconventional combinations of materials give birth to a quilt of new aesthetics. Although the patchwork sewn by hand refers to a secular tradition,

  • Texte: Rebecca Storm
  • Photographie: Rebecca Storm
  • Assistance photo: Aok Palad
  • Coiffure et maquillage: Ashley Diabo / Teamm Management
  • Modèle: Damaris / Folio
  • Stylisme: Rebecca Storm
  • Production: Jezebel Leblanc-Thouin
  • Assistance à la production: Erika Robichaud-Martel