Monies

Roi des métaux nobles, l’or possède des qualités naturelles le prémunissant contre le ternissement lié au passage du temps. L’orfèvrerie implique différents procédés de travail des métaux précieux, dont la fusion de l’or ou de l’argent avec d’autres matériaux afin de générer des alliages plus résistants. Il y a de cela plusieurs décennies, les orfèvres de formation classique Gerda et Nikolai Monies donnent corps à l’ethos de leur pratique en lançant leur ligne de joaillerie Monies, ayant comme pierre d’assise une autre forme d’union: le mariage. Avec sa marque de bijoux féminins fondée sur les berges de Copenhague en 1973, le couple ratisse au-delà du périmètre traditionnel en embrassant son goût pour les matériaux marginaux comme la feuille d’or, l’acacia, la corne, la noix de coco et l’ébène. Structure et volume se situent au cœur de la conception des bracelets, boucles d’oreilles et colliers, qui véhiculent tantôt une élégance sobre, tantôt une audace artistique. Forte d’un historique d’amalgame d’identités hétérogènes, Monies possède à son actif des collaborations avec des griffes prestigieuses telles que Chanel, Christian Lacroix et Donna Karan. La ligne de joaillerie danoise prouve que l’union fait la force: puisque même le plus pur des ors gagne en solidité grâce au mariage.