la fille d'O

La créatrice belge Murielle Scherre lance la marque de lingerie, la fille d’O, en 2003, qui mise sur l’expérimentation et le confort dans le but de valoriser les femmes. Ses sous-vêtements luxueux, faits à la main en Belgique et fabriqués avec des matériaux de qualité supérieure importés d’Autriche et de France, complimentent la silhouette féminine avec des formes arrondies, des lignes définies et des découpes audacieuses qui donnent un charme unique et avant-garde. Des bodys élégants faits de tulle mi-transparent détiennent une allure provocante, tandis que des tangas à taille mi-haute et des culottes à taille haute présentent des découpes graphiques inattendues qui marient innovation et sensualité. Avec ses soutiens-gorge monoarmature ou ses balconnets sans armature à passepoil contrastant et bretelles versatiles, la marque promeut une féminité libérée qui ravive l’industrie de la lingerie tout en avançant la vision moderne et évocatrice de sa fondatrice.